Remírez de Ganuza, un domaine avant-gardiste au cœur de la Rioja Alavesa

Lors de mon récent voyage dans la région viticole de la Rioja, j’ai eu le privilège de visiter le prestigieux domaine Remírez de Ganuza, niché au cœur du pittoresque village Samaniego. A notre arrivée, j’ai tout d’abord été subjuguée par le spectacle que nous offrait la nature : d’un côté, un arc-en-ciel de couleurs dans les vignes, avec des déclinaisons chaleureuses de rouge-bordeaux, orange et or, et de l’autre, l’imposante montagne de la Cantabrique. Pour moi,  l’automne est sans aucun doute la saison idéale pour parcourir nos belles régions viticoles.

rioja-automne

Une fois à la réception, nous réalisons déjà que nous nous trouvons dans un domaine pas comme les autres. Les œuvres d’art contemporain (dont l’auteur n’est autre que Javier Remírez de Ganuza, fils du producteur Fernando) qui habillent les murs rompent avec l’image traditionnelle du secteur et reflètent l’ADN du domaine.
Nous sommes reçus par la chaleureuse Monica et commençons la visite aux côtés de huit autres personnes.

visite guidée

L’origine de la propriété remonte à 1989, lorsque Fernando, ancien négociant dans le secteur de la charcuterie puis « chasseur » de terres viticoles,  décide d’acheter 27 hectares de vignes à Samaniego et d’y élaborer son propre vin.
Les premières vendanges en 1991 seront l’occasion pour le propriétaire d’observer et d’expérimenter. Il décide d’éliminer des grappes de certains pieds de vigne afin de vérifier si les raisins restants gagnaient en qualité. Il oblige les vendangeurs à réaliser une première sélection dans le vignoble et à ramener les grappes dans des palettes de 12 kgs, coutume beaucoup moins courante à l’époque. Il met en place les premières tables de sélection du pays. En 1992, il élabore son premier millésime, 20 000 bouteilles qu’il vendra en 1997 à 2 650 pesetas (l’équivalent de 16€) la bouteille. 1993 n’ayant pas été assez bon pour Fernando, il décide de ne pas commercialiser ce millésime. La production augmentera petit à petit pour atteindre aujourd’hui 150 000 – 200 000 bouteilles par an.

Autre découverte importante du viticulteur : il constate que sur une même grappe, les raisins de la moitié supérieure sont de meilleure qualité que ceux de la moitié inférieure. Avec les premiers (« los hombros », les épaules), il élabore ses grands crus, Trasnocho, Remírez de Ganuza, Fincas de Ganuza et éditions limitées. Le reste (« las puntas ») est destiné à l’élaboration d’un vin jeune, R. R.

Une fois les raisins collectés, ils sont placés immédiatement dans une chambre froide, à une température de 4°C. Le jour suivant, un deuxième tri est réalisé sur les tables de sélection, puis les raisins sont lavés dans leur propre jus.
Le moût, puis le vin, seront écoulés d’une cuve à une autre par gravité, afin d’éviter l’apparition de notes végétales qu’apportent les mouvements agressifs des pompes.

chais remirez de ganuza

Afin d’extraire le maximum de tanins et de saveurs de la façon la plus douce possible, Fernando a mis au point un système unique de pressurage : une membrane en PVC qui, une fois introduite dans la cuve, est remplie d’eau afin de faire délicatement pression sur le « gâteau » de marc. Le vin issu de cette presse est à l’origine de la cuvée Trasnocho. Une méthode qui permet d’éviter la friction entre les peaux ainsi que l’oxydation. Le résultat en bouteille est tout simplement splendide : structure, intensité aromatique, onctuosité et explosion de fruits noirs en bouche.

Autre belle découverte, Viña Coqueta 2008. Pour commencer, j’ai adoré l’étiquette, sa fraîcheur, sa féminité, sa gaîté. Une étiquette conçue par le fils de Fernando, Javier.  Au nez, c’est une explosion de fruits mûrs, de fruits secs et de notes balsamiques. En bouche, j’ai été séduite par sa densité, sa vigueur et ses tanins soyeux et fermes à la fois. Un vrai régal ! Un vin qui a dormi près de 26 mois en fût de chêne français (80%) et américain (20%), à boire dès maintenant ou courant 2020 – 2025 pour les plus patients !

vin rioja-reserva

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s